Skip to main content

Articles

Page 5 of 27

  1. Le recours à la vasectomie demeure largement moins utilisé en France que dans d’autres pays comme le montrent les données présentées dans cet article. Par ailleurs, environ 12 % des hommes qui ont recours à ce...

    Authors: P. Gillois, J. -M. Rigot, J. -C. Juillard and S. Hennebicq
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:196
  2. Avant la disponibilité de la contraception hormonale féminine, les hommes des pays d’Europe occidentale, à travers l’utilisation du préservatif et la pratique du coït interrompu, avaient une grande partie de l...

    Authors: B. Spencer
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:191
  3. Even though years of research on the male contraceptive pill have been conducted, a marketable product is still absent from the arsenal of male and female products of contraception. In this paper, the followin...

    Authors: A. van Wersch, J. Eberhardt and F. Stringer
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:185
  4. Le refus des solutions « chimiques », souvent jugées suspectes, mène un nombre croissant de contemporains à rechercher une alternative naturelle chaque fois qu’elle existe. Le domaine médical — et en particuli...

    Authors: J. -M. Debry
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:182
  5. L’offre en matière de moyens contraceptifs masculins est limitée et, en particulier, à ce jour il n’existe pas de contraception hormonale masculine sur le marché. L’épididyme, dans lequel les spermatozoïdes ac...

    Authors: J. -R. Drevet
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:186
  6. L’incidence des symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) liés à une hypertrophie bénigne de prostate (HBP) augmente avec l’âge puisqu’ils touchent 50 % des patients âgés de plus de 50 ans et 90 % de ceux âgés...

    Authors: R. Caremel, E. Laccarier and L. Sibert
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:172
  7. Au Centre d’Étude et de Traitement des Insuffisances Sexuelles Masculines (CETISM) de notre département universitaire d’urologie, une consultation psychologique est systématiquement programmée lorsque la proth...

    Authors: C. Mormont and R. Andrianne
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:175
  8. Au Sénégal, les troubles sexuels posent un réel problème de diagnostic et surtout de prise en charge, en rapport avec le manque d’informations des patients, les tabous sexuels et la rareté supposée de ces affe...

    Authors: A. Sylla, N. -D. Ndiaye-Ndongo, L. Fall, S. M. Guèye and M. Guèye
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:179
  9. la dysfonction érectile (DE) est une des complications les plus fréquentes du diabète mais également une des plus sous-diagnostiquées. Les auteurs rapportent la fréquence et le profil clinique de la DE dans un...

    Authors: W. Zakhama, A. Chaabouni, S. Rzouga, N. Chaieb, A. Majdoub, M. -Y. Binous and M. Fodha
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:170
  10. Étudier les facteurs de risque et les résultats des investigations diagnostiques de la dysfonction érectile en consultation urologique à Brazzaville.

    Authors: A. P. Bouya, A. W. S. Odzebe, R. Mayala Maognan, A. M. Ondongo Atipo, N. Andzouana and H. G. Monabeka
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:169
  11. La présente revue de la littérature a pour but de préciser en 2011 les techniques utilisées pour le dépistage des anticorps antispermatozoïdes (ACAS) et l’intérêt de ce dépistage dans diverses situations physi...

    Authors: J. Tuech
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:165
  12. La dysfonction érectile (DE) est une pathologie multifactorielle fréquente, dont l’origine organique ou mixte est considérée actuellement comme dominante chez l’homme après 50 ans. La plupart des DE vasculotis...

    Authors: C. Bonnin and P. Bouilly
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:160
  13. Les auteurs rapportent une observation d’une plaie de la verge par embrochage d’une esquille de bois lors de l’activité quotidienne d’un menuisier. Le patient a été reçu trois heures après l’accident de travai...

    Authors: E. H. Moby Mpah, F. Atemkeng Tsatedem, T. Sala Beyeme, P. J. Fouda and F. Angwafo III
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:163
  14. Sous nos climats, la circoncision reste l’intervention la plus couramment pratiquée chez le garçon. Elle est souvent réalisée par un personnel paramédical non qualifié, ou même en dehors du milieu médical dont...

    Authors: M. A. Mseddi, K. Chabchoub, M. Bouasida, N. Rebai, M. Hadjslimen, A. Bahloul and M. N. Mhiri
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:161
  15. La responsabilité de l’homme dans l’infertilité du couple est établie par plusieurs travaux. Le but de ce travail est de rapporter les aspects cliniques, spermiologiques de la varicocèle et d’évaluer les résul...

    Authors: B. Diao, M. R. Sy, B. Fall, Y. Sow, A. Sarr, S. Mohamed, B. Sine, P. A. Fall, A. K. Ndoye, M. Ba and B. A. Diagne
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:157
  16. Évaluer la prise en charge des patients présentant un priapisme.

    Authors: R. Kane, L. Niang, H. Berthe, A. Ndiaye, B. Diao, A. Ndoye and S. M. Gueye
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:162
  17. Traumatismes rares, les amputations du pénis sont le plus souvent retrouvées dans le cadre d’automutilation chez des patients présentant un problème psychiatrique. Nous rapportons un cas d’amputation traumatiq...

    Authors: K. Z. R. Hodonou, J. Avakoudjo, D. F. J. -M. Hodonou, A. Ouattara, M. Yevi, I. Gandaho, D. Cissé and E. C. Akpo
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2012 22:156
  18. L’amputation du gland au cours de la circoncision est une complication tragique dont la responsabilité incombe à l’opérateur. Le traitement de référence de cette lésion repose sur la réimplantation microchirur...

    Authors: I. Diabaté and S. C. N. Kouka
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2011 21:148
  19. Si la première description de la globozoocéphalie date de 1971, il aura fallu plus de 35 ans pour identifier la première cause génétique (une altération du gène SPATA16), et cela malgré la création de nombreux mo...

    Authors: F. Ferfouri, G. Merdassi and F. Vialard
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2011 21:149
  20. En MSOME (high-magnification motile sperm organelle morphology examination), certains spermatozoïdes jugés normaux au grossissement × 400 ou × 200 peuvent présenter des vacuoles céphaliques. Si la large vacuole e...

    Authors: F. Boitrelle, F. Ferfouri, S. Salama, M. Bergere, M. Bailly, B. Wainer, F. Vialard, J. Selva and M. Albert
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2011 21:147
  21. La globozoospermie est une forme sévère de tératozoospermie caractérisée par des spermatozoïdes à tête ronde avec absence ou présence d’un acrosome rudimentaire. L’objectif de cette étude est d’analyser les sp...

    Authors: A. Zhioua, G. Merdassi, R. Bhouri, F. Ferfouri, A. Ben Ammar, A. Amouri, F. Vialard and F. Zhioua
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2011 21:145
  22. Nous rapportons un cas de myiase préputiale chez un enfant qui a consulté pour une tuméfaction pénienne douloureuse faisant croire à une balanoposthite. Le traitement a consisté à une extraction manuelle du ve...

    Authors: A. Sarr, D. Sow, B. Diao, A. K. Ndoye, O. Gueye, M. Ba and B. A. Diagne
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2011 21:144
  23. La morsure humaine des organes génitaux externes est rare. Nous rapportons un cas de plaie scrotale par morsure humaine, liée à un différend d’ordre sexuel. La lésion était une plaie récente par arrachement du...

    Authors: A. Dekou, A. Fofana, C. Vodi, E. Gowe and K. Manzan
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2011 21:143
  24. Au début de ce XXIe siècle, il est nécessaire de s’interroger sur la coexistence des Human papillomavirus (HPV), virus quasi ubiquitaires, et des techniques d’assistance médicale à la procréation (AMP) non pas so...

    Authors: C. Seznec
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2011 21:142
  25. L’ectopie testiculaire pénienne (ETP) est une anomalie congénitale rare dont l’étiopathogénie est encore mal connue. Nous rapportons un cas d’ETP dorsale chez un enfant de deux ans. Le diagnostic évident n’a n...

    Authors: I. Diabaté, K. Bray and I. Sow
    Citation: Basic and Clinical Andrology 2011 21:136

Basic and Clinical Andrology is the official journal of the French Society of Andrology (SALF).

Annual Journal Metrics