Open Access

La dysfonction érectile chez les patients hémodialysés au CNHU-HKM de Cotonou: profil épidémiologique

  • J. Avakoudjo1Email author,
  • A. Paré1,
  • J. Vigan2,
  • I. Gandaho1,
  • P. Hounasso1,
  • R. Hodonou1 et
  • C. Akpo1
Basic and Clinical Andrology201222:201

https://doi.org/10.1007/s12610-012-0201-4

Reçu: 12 mai 2012

Accepté: 18 septembre 2012

Publication: 11 octobre 2012

Résumé

But

Étudier le profil épidémiologique de la dysfonction érectile (DE) chez les hémodialysés du CNHU.

Matériels et méthodes

Il s’agissait d’une étude transversale descriptive réalisée par l’équipe du service d’urologie dans le service d’hémodialyse du CNHU de Cotonou portant sur 58 patients hémodialysés. La forme abrégée de l’Index international de la fonction érectile (IIEF-5) a été utilisée pour l’appréciation de la fonction érectile. Un questionnaire préétabli a permis de recueillir les données sur le profil épidémiologique des patients.

Résultats

Les patients étaient âgés de 27 à 78 ans avec une moyenne d’âge de 56,3 ans. 96,6 % de nos patients étaient mariés dont 10,3 % de polygames. Les principales étiologies de l’insuffisance rénale chronique (IRC) étaient l’hypertension artérielle (HTA) mal suivie (87,9 %) et le diabète (12,1 %). La prévalence de la DE était de 75,9 % dont 29,3 % de DE sévères. Certains facteurs étiologiques ont été retrouvés en ce qui concerne la DE: il s’agissait de l’alcool (36,2 %) et du tabac (12,1 %). La DE était présente chez 9,1 % des patients avant la découverte de l’insuffisance rénale, et 72,7 % des patients avaient affirmé avoir constaté l’insuffisance érectile avec le début des séances de dialyse. Pour 39 patients (88,6 %), la DE se serait accentuée au cours des séances de dialyses. Les troubles sexuels associés étaient une baisse de la libido chez 25 % des patients (11/44) et une éjaculation précoce chez 34,1 % (15/44). Une hypotension artérielle a été notée chez 25 % des patients (11/44). Une hyperglycémie a été retrouvée chez 22,7 % des patients (10/44).

Conclusion

La DE, complication fréquente survenant sur les terrains d’IRC, a un impact négatif sur la qualité de la sexualité de nos patients hémodialysés. Une prise en charge de ce trouble devrait permettre d’améliorer la qualité de vie de ces derniers.

Mots clés

Dysfonction sexuelle Érection Hémodialyse IIEF-5 Cotonou

Advertisement