Open Access

Le principe de l’anonymat du don de sperme: remarques sur son histoire et son application

Basic and Clinical Andrology201121:137

https://doi.org/10.1007/s12610-011-0137-4

Reçu: 7 janvier 2011

Accepté: 11 mai 2011

Publication: 28 juillet 2011

Résumé

Introduction

Cet article, basé sur des recherches sociologiques menées sur l’activité d’insémination artificielle et de conservation de sperme, vise à répondre à quatre questions relatives à la politique actuelle d’anonymat du don du sperme: qu’est-ce que le principe d’anonymat du don de sperme ? D’où vient-il ? Quelle fonction remplit-il dans l’organisation de la pratique d’insémination artificielle avec sperme de donneur (IAD) ? Comment s’applique-t-il au quotidien ?

Matériel et méthodes

L’analyse des origines de cette politique et de son évolution repose sur des documents des années 1970 et 1980, qui permettent de reconstituer l’histoire de la pratique de l’IAD, en particulier celle menée dans le cadre des règles proposées par les Centres d’étude et de conservation du sperme (Cecos).

Résultats

Il en ressort que l’anonymat du don de sperme est une politique effective depuis au moins deux siècles, tandis que la notion d’un principe d’anonymat est relativement récente.

Conclusion

Sa remise en question aujourd’hui met à jour des interrogations persistantes sur ce qui constitue la paternité lorsque celle-ci est dissociée de l’engendrement.

Mots clés

Anonymat Don de sperme Insémination avec sperme de donneur (IAD) Cecos

Notes

Advertisement