Skip to main content

Advertisement

Marqueurs épigénétiques du spermatozoïde: leur rôle dans la fertilité et dans le développement précoce de l’embryon

Article metrics

  • 493 Accesses

Résumé

De par son haut degré de compaction, le génome du spermatozoïde a longtemps été considéré comme une entité inerte apportant certes l’information génétique indispensable au développement normal de l’embryon, mais n’ayant pas de rôle majeur dans la régulation de l’expression des gènes impliqués dans le développement précoce de l’embryon et dans la transmission de l’information épigénétique. Les deux études abordées dans cette veille scientifique suggèrent fortement que des marques épigénétiques, comme la structure chromatinienne du sperme et les profils spécifiques des ARNs du sperme, pourraient contribuer au développement normal de l’embryon précoce. Cela ouvre de nouvelles voies de recherche aussi bien dans le domaine de l’infertilité masculine que dans celui de la régulation des premiers stades embryonnaires et relance l’intérêt des études visant à identifier de nouveaux biomarqueurs de la fertilité.

Author information

Correspondence to V. Grandjean.

Rights and permissions

Reprints and Permissions

About this article

Cite this article

Grandjean, V. Marqueurs épigénétiques du spermatozoïde: leur rôle dans la fertilité et dans le développement précoce de l’embryon. Basic Clin. Androl. 19, 235–236 (2009) doi:10.1007/s12610-009-0051-x

Download citation