Open Access

Profil épidémiologique et clinique de l’infertilité masculine à l’hôpital général de Grand-Yoff, Sénégal: à propos de 492 cas

  • L. Niang1Email author,
  • M. Ndoye1,
  • I. Labou1,
  • M. Jalloh1,
  • R. Kane1,
  • J. J. Diaw1,
  • A. Ndiaye1 et
  • S. M. Guèye1
Basic and Clinical Andrology200919:19

https://doi.org/10.1007/s12610-009-0019-x

Reçu: 6 février 2009

Accepté: 16 avril 2009

Publication: 24 juin 2009

Résumé

Objectif

Décrire le profil général de l’infertilité masculine, au Sénégal, en milieu hospitalier.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive, portant sur 492 dossiers de patients vus en consultation pour infertilité conjugale du couple entre 2000 et 2004. L’ensemble des paramètres étudiés portait sur les éléments cliniques et les explorations paracliniques.

Résultats

L’âge moyen des patients était de 39 ans. La durée d’évolution de l’infertilité était en moyenne de six ans. L’infertilité était de type primaire dans 66,5 % des cas. Sur le plan clinique, la varicocèle était l’anomalie la plus souvent retrouvée, soit dans 64,6 % des cas. Le spermogramme était perturbé dans 84,3 % des cas. Les principales perturbations étaient une oligospermie inférieure à 5 millions de spermatozoïes/ml (35,6 %) et une azoospermie dans 28,6 % des cas.

Conclusion

Le profil général de l’infertilité est polymorphe. L’exploration est limitée par la non-disponibilité de la partenaire et l’absence de coordination entre gynécologues et andrologues. L’amélioration de la prise en charge de l’infertilité doit passer par de nouvelles voies de recherche, notamment génétiques et immunologiques, afin d’identifier les causes habituellement cachées de l’infertilité. Elle doit aussi reposer sur une bonne collaboration entre praticiens de santé de la reproduction et la mise en place d’unités d’assistance médicale à la procréation (AMP).

Mots clés

Infertilité masculine Azoospermie Varicocèle

Advertisement