Open Access

Prostatite chronique, syndrome douloureux pelvien chronique et dysfonctions sexuelles

AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française17:BF03041152

https://doi.org/10.1007/BF03041152

Accepté: 15 septembre 2006

Resume

En 1995 le NIH (National Institutes of Health, USA) a proposé une nouvelle classification des prostatites chroniques (PC) avec pour objectif de sortir cette pathologie du cadre strict de la prostate et de la recentrer sur la notion de douleur pelvienne. Cette classification a introduit la terminologie de syndrome douloureux pelvien chronique (SDPC). La définition de ce syndrome précise qu’aux douleurs s’associent parfois des troubles sexuels.

De nombreuses enquêtes ont montré des prévalences de PC/SDPC non négligeables et confirmé leur impact sur la qualité de vie, mais actuellement les données épidémiologiques concernant les liens entre PC/SDPC et sexualité sont encore limitées.

La physiopathologie des dysfonctions sexuelles associées aux PC/SDPC (altération du désir, dysfonction érectile et éjaculation prématurée) reste par ailleurs imprécise. Une implication psychologique est très probable, mais beaucoup d’incertitudes persistent sur d’autres mécanismes éventuellement en cause.

Mots-clés

prostatite douleur pelvienne dysfonction sexuelle dysfonction erectile ejaculation prématurée

Advertisement