Open Access

La Vaso-Vasostomie Pelvi-Scrotale pour obstruction inguinale du canal déférent: Revue de la littérature

AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française17:BF03041151

https://doi.org/10.1007/BF03041151

Resume

Ces dernières années, le développement considérable des techniques d’aide médicale à la procréation (AMP) a modifié la prise en charge des couples infertiles, tant dans l’évaluation diagnostique que dans les possibilités thérapeutiques disponibles rendant moins fréquente l’exploration de la voie génitale en cas d’oligozoospermie. La cure de hernie inguinale, intervention fréquente, est une cause possible de l’obstruction du déférent. La prothèse synthétique utilisée pour renforcer la paroi déhiscente induit, comme tout corps étranger, une réaction inflammatoire aiguë plus ou moins intense, suivie par une réponse fibroblastique qui engaine le cordon spermatique.

Les cas d’azoospermie par obstacle déférentiel inguinal secondaire à une cure de hernie inguinale sont parmiles plus difficiles à reperméabiliser. Jusqu’à présent, on réalisait une vaso-vasostomie du déférent inguinal. Une nouvelle alternative de réparation de l’obstruction inguinale du déférent secondaire à une cure de hernie est proposée. Elle consiste à réaliser une Vaso-Vasostomie Pelvi-Scrotale (PSW) en court-circuitant le trajet inguinal du déférent par la coelioscopie. Le déférent pelvien est détaché de l’orifice inguinal profond, mobilisé en dedans, passé à travers l’orifice inguinal superficiel afin de faciliter l’anastomose avec le déférent scrotal.

Les auteurs concluent qu’il s’agit d’une technique simple, efficace, reproductible, réalisable de deux côtés dans la même séance opératoire et qu’elle offre un vrai espoir d’avoir des enfants de façon naturelle et spontanée chez ces hommes.

Mots clés

canal déférent hernie azoospermie laparoscopie

Advertisement