Open Access

Auto-amputation récidivante du pénis sur terrain schizophrène: à propos d’un cas

  • Fasnéwindé Aristide Kabore1,
  • Papa Ahmed Fall1, 2Email author,
  • Babacar Diao1,
  • Boubacar Fall1,
  • Anani Odzegbe1,
  • Yahya Ould Tfeil1 et
  • Baye Assane Diagne1
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française18:BF03040759

https://doi.org/10.1007/BF03040759

Reçu: 15 mai 2008

Accepté: 15 juin 2008

Resume

Traumatismes rares, les amputations du pénis sont le fait de patients psychotiques dans la grande majorité des cas. La schizophrénie est le trouble psychotique le plus fréquemment retrouvé.

La prise en charge des automutilateurs génitaux est avant tout psychiatrique; cette prise en charge psychiatrique permettant d’assurer une acceptation de l’acte chirurgical par ces patients.

Mots clés

automutilation organes génitaux externes pénis schizophrénie microchirurgie

Advertisement