Open Access

Amputation du gland lors de la circoncision: A propos de 19 cas

  • Yaya Sow1,
  • Babacar Diao1,
  • Papa Ahmed Fall1Email author,
  • Alain Khassim Ndoye1,
  • Honoré Berthe1,
  • Boubacar Fall1,
  • Paul Banderembako1 et
  • Baye Assane Diagne1
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française17:BF03040733

https://doi.org/10.1007/BF03040733

Reçu: 15 avril 2007

Accepté: 15 juin 2007

Resume

Buts

Analyser les aspects cliniques et poser les problèmes thérapeutiques liés aux amputations du gland au cours de la circoncision dans notre pratique quotidienne urologique au Sénégal, et attirer l’attention sur la nécessité de ne pas banaliser cette intervention chirurgicale.

Patients et méthodes

Nous rapportons une série rétrospective de 19 patients ayant subi une amputation du gland lors d’une circoncision et qui ont été admis dans le service d’Urologie.

Résultats

L’âge moyen de nos patients était de 7,6 ans. L’amputation du gland était totale dans 84,2% des cas. Le délai de consultation était en moyenne de 17,7 mois. La majorité de nos patients ont été reçus au stade de sténose du méat.

Le traitement chirurgical a donc consisté en une méatoplastie dans 68,4% des cas. Quatre patients reçus dans les suites immédiates de l’amputation ont eu une réimplantation du gland, sans succès cependant.

Conclusion

La gravité de cette complication et les difficultés de prise en charge dans nos régions doivent inciter à la prévention qui passe par la médicalisation de la pratique de la circoncision.

Mots clés

circoncision amputation gland réimplantation

Advertisement