Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Les “Liver X receptors” (LXRs) et le métabolisme lipidique dans l’épididyme murin

  • Fabrice Saez1Email author,
  • Aurélia Ouvrier1,
  • Brigitte Laillet2,
  • Rémi Cadet1,
  • Patrick Vernet1,
  • Benoît Sion3,
  • Jean-Marc A. Lobaccaro2, 4 et
  • Joël R. Drevet1
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française17:BF03040729

https://doi.org/10.1007/BF03040729

Reçu: 15 juin 2007

Accepté: 15 juin 2007

Résumé

Cette étude a pour objectif de rechercher les rôles des« Liver X Receptors » (LXRs) dans la régulation de la composition lipidique et de l’expression génique dans la tête de l’épididyme murin. Les LXRs sont des récepteurs nucléaires aux oxystérols, des dérivés métaboliques du cholestérol. Ils existent sous deux isoformes : LXRα est plus spécifiquement exprimée dans les tissus ayant un fort métabolisme lipidique tels que : le foie, le tissu adipeux ou les tissus stéroïdogènes, alors que LXRβ est ubiquiste. Leur importance dans la physiologie de la reproduction est apparue suite à l’observation de troubles de la fertilité dès l’âge de 5 mois, menant à une stérilité complète à 9 mois chez des souris mâles invalidées pour les deux isoformes des LXRs. Ces troubles sont associés à une dégénérescence de l’épithélium de la tête épididymaire, plus précisément localisée dans les segments 1 et 2. Cela est associé à une fragilité de la pièce intermédiaire des spermatozoïdes, indiquée par la présence de têtes et de flagelles isolés lorsque l’on prélève les gamètes dans la queue de l’épididyme.

De manière à continuer l’exploration phénotypique des souris invalidées pour les LXRs, nous avons déterminé la composition lipidique respective des têtes épididymaires des souris sauvages et invalidées pour une ou les deux isoformes (lxrα-/-, lxrβ-/- et lxrαβ-/-) par une coloration à l’huile rouge, et des chromatographies haute performance sur couche mince ou en phase gazeuse. Les niveaux d’expression de gènes impliqués dans les métabolismes des acides gras et du cholestérol ont été vérifiés par PCR quantitative en temps réel. Nous montrons ainsi une accumulation d’esters de cholestérol dans la tête de l’épididyme des sourislxrβ-/-et lxrαβ-/. Cette accumulation n’est pas associée à des modifications de la composition en acides gras, qui est comparable dans les quatre génotypes. La dérégulation de l’expression de certains gènes est discutée dans ce contexte physiologique, mais il semble que les voies d’efflux du cholestérol cellulaire soient perturbées de façon dépendante de LXRβ.

Ces résultats montrent que les LXRs sont des régulateurs importants de l’homéostasie lipidique au sein de l’épididyme, et pourraient ainsi jouer un rôle critique dans les processus de maturation ayant lieu au cours du transit épididymaire des gamètes mâles.

Mots clés

épididymeLXRrécepteurs nucléaireslipidescholestérolexpression génique

Advertisement