Open Access

L’hypospadias: aspects anatomo-cliniques et thérapeutiques au CHU de Conakry Guinée

  • Abdoulaye Bobo Diallo1Email author,
  • Ibrahima Bah1,
  • Balla Moussa Toure2,
  • Lambert Bakary Ouendeno1,
  • Ibrahima Balde3 et
  • Mamadou Bobo Diallo1
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française18:BF03040391

https://doi.org/10.1007/BF03040391

Reçu: 15 février 2008

Accepté: 15 avril 2008

Resume

Objectif

Ressortir les aspects anatomo-cliniques et évaluer les résultats thérapeutiques des hypospadias suivis au CHU de Conakry.

Patients et Méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective de type descriptif portant sur 60 cas d’hypospadias colligés durant une période de 6 ans allant du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2006. Il s’agissait d’un échantillonnage exhaustif des cas colligés dans les services d’Urologie-Andrologie et de Chirurgie pédiatrique du CHU de Conakry.

Résultats

L’âge moyen des patients était de 8 ans avec des extrêmes d’un jour et 33 ans. Quarante pour cent (n = 24) des patients avaient moins de 4 ans. Les patients de plus de 20 ans représentaient 16,7% (n=10) de notre échantillon. L’hypospadias était antérieur dans la moitié des cas, moyen dans 12 cas et postérieur dans 18 cas. La cryptorchidie, la hernie inguinale et la hernie ombilicale ont été les principales pathologies associées à l’hypospadias.

Sur le plan thérapeutique, 70% (n=42) des patients ont bénéficié d’une réparation en un temps et 30% (n = 18) des cas d’une réparation en deux temps. Les techniques chirurgicales les plus utilisées étaient celles de Duplay (35%), de Mathieu (25%) et de Duckett (16,7%). Les résultats thérapeutiques jugés après un recul moyen de 8 mois étaient bons dans 61,7% des cas, moyens dans 15% des cas et mauvais dans 23,3% des cas. La fistule urétro-cutanée (7 cas), la nécrose du lambeau (5 cas) constituaient les principales complications post opératoires rencontrées. Les meilleurs résultats ont été obtenus par la technique de Mathieu avec 9 bons résultats sur 15.

Conclusion

L’hypospadias n’est pas exceptionnelle dans notre pratique quotidienne, cependant son traitement est émaillé de complications vues les conditions dans lesquelles ce type de chirurgie est exécutée dans notre pays. L’amélioration de nos résultats passe non seulement par la formation d’urologues pédiatres mais aussi par l’équipement de nos plateaux techniques en matériel de chirurgie microscopique.

Mote clés

hypospadias urètre urétroplastie

Advertisement