Open Access

La biopsie testiculaire dans l’azoospermie secretoire: Aspects histopathologiques

  • A. Vieillefond1,
  • A. Kerjean2,
  • N. Thiounn3 et
  • P. Jouannet2
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française11:BF03036635

https://doi.org/10.1007/BF03036635

Resume

L’avènement de la biopsie testiculaire à visée thérapeutique dans le cadre d’aide médicale à la procréation implique un examen anatomopathologique systématique lors de tout prélévement chirurgical. En particulier, en cas d’azoospermie sécrétoire, l’information apportée par le pathologiste complète le bilan de l’infertilité.

La qualité de la lecdture anatomopathologique dépend d’une bonne fixation tissulaire et nécessite que l’échantillon contienne au moins une cinquantaine de tubes séminiféres. Les critéres d’évaluation morphologiques sont quantitatifs mais surtout qualitatifs et décrivent l’aspect des tubes séminifères et du tissu interstitiel. En cas d’azoospermie sécrétoire, trois grands tableaux histopathologiques sont observés: le syndrome des “Cellules de Sertoli Seules”, le blocage de la spermatogénése et l’hypospermatogénèse avec mosaïcisme histologique. Ce résultat, confronté à celui obtenu par le biologiste de la reproduction qui recherche spécifiquement les spermatozoïdes testiculaires, constitue une aide à la prise en charge de l’homme infertile.

Mots clés

Testicule Spermatogenèse Biopsie Anatomie pathologique

Notes

Advertisement