Open Access

Le contrôle de qualité externe en Biologie de la Reproduction de 1992 à 1996

  • Bourguignat A. 1,
  • Clavert A. 2 et
  • Férard G. 1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française7:BF03035271

https://doi.org/10.1007/BF03035271

Resume

L’utilisation des résultats de laboratoire dans l’aide à la décision nécessite d’avoir des données fiables, donc une assurance dans la qualité des analyses effectuées. Nous avons évalué celle-ci à l’aide d’un Contrôle de Qualité Externe (CQE) de 1992 à 1996, chaque laboratoire analysant les mêmes spécimens.

Trente sept participants ont suivi cette procédure en évaluant les deux critères les plus courants du spermocytogramme: la proportion de spermatozoïdes normaux et le degré de tératospermie (à l’aide de l’Indice d’Anomalies Multiples, IAM). L’interprétation des résultats en termes de précision et d’exactitude a été effectuée comme pour les CQE de Biochimie, montrant par la même occasion la transférabilité des méthodes d’évaluation de la qualité des résultats dans un domaine où l’observation remplace la mesure.

En quatre ans, la dispersion des résultats concernant l’évaluation de la proportion des spermatozoïdes normaux est toujours aussi mauvaise (de 30 à 40%), alors qu’une nette amélioration de l’évaluation de l’IAM a été notée (passant de 25 à 15% pendant la même période).

Après quatre années de participation à un CQE, l’approche d’une telle démarche est justifiée et doit être améliorée; d’autres paramètres utilisés dans l’exploration de l’infertilité masculine devraient aussi être étudiés.

Mots clés

Contrôle de Qualité-Spermocytogramme

Advertisement