Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Enquête sur les pratiques du spermogramme en France

  • Clavert A. 1,
  • Bourguignat A. 2,
  • Siest J. P. 3 et
  • Ferard G. 2
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française7:BF03035270

https://doi.org/10.1007/BF03035270

Resume

Un questionnaire détaillé à été envoyé à de nombreux laboratoires d’analyses médicales privés comme hospitaliers. Nous avons obtenu 214 réponses. La majorité des laboratoires participant à cette enquête réalisent moins de 5 spermogrammes par semaine, seuls 74 laboratoires ont une activité supérieure et peuvent être considérés comme spécialisés.

Parmi les différents items proposés, ceux portant sur la conservation du sperme, l’évaluation de la viscosité, la numération, l’évaluation de la mobilité, le spermocytogramme et l’étude des cellules rondes, révèlent une grande disparité des méthodologies.

L’analyse de ces variations met de mettre en évidence des divergences importantes dans des pratiques déterminantes pour la puissance diagnostique du spermogramme.

Le groupe de travail demande la mise en oeuvre de pratiques simples à réaliser de manière à se rapprocher des recommandations de l’O.M.S.: travailler à 37 °C, utiliser les critères de l’O.M.S. pour évaluation de la mobilité et du degré de tératospermie: un format commun de compte-rendu des résultats, élaboré par le groupe de travail, est proposé pour compléter cette démarche.

Mots clés

SpermogrammePratiquesProcédures

Advertisement