Open Access

Définition du seuil de la pathologie nommée “dysfonctions érectiles”. Où commence l’insuffisance érectile?

  • A. Jardin1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française9:BF03035232

https://doi.org/10.1007/BF03035232

Resume

Le terme “dysfonction érectile” est mauvais et mérite d’être remplacé par “insuffisance érectile”. En effet si chacun sait à quoi peut servir l’érection obtenue par excitation sexuelle, le rôle de l’érection nocturne (95% environ du temps d’érection) est inconnu.

Si l’insuffisance érectile est généralement cruellement ressentie, il est discutable d’en faire une maladie. Il est discutable aussi d’en faire une affection psychiatrique. Il est discutable enfin d’enfermer l’érection et plus généralement la sexualité dans des normes, fussent-elles fixées par le corps médical.

Tous ces problèmes sont cependant posés au médecin par cet homme normal qui consulte pour impuissance à l’époque où apparaissent sur le marché des drogues qui induisent l’érection et d’autres qui la facilitent, ces dernières qui, jusque là, étaient nommées aphrodisiaques.

Mots Clés

Erection dysfonction érectile sexualité aphrodisiaques

Notes

Advertisement