Open Access

Identité masculine et transsexualisme

  • C. Chiland1, 2, 3
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française10:BF03035225

https://doi.org/10.1007/BF03035225

Résumé

Le transsexualisme est un phénomène propre à notre culture, même s’il y a toujours eu des hommes ou des femmes ne supportant pas leur sexe d’origine: les possibilités techniques ont conduit des médecins à offrir aux patients un «changement de sexe» par les hormones et la chirurgie, qui n’est en fait qu’un changement d’apparence permettant de mieux occuper dans la société la place de l’autre sexe.

Transsexuels masculin vers féminin et transsexuels féminin vers masculin ont en commun un même fonctionnement psychique marqué par le clivage et le déni. Mais les transsexuels masculin vers féminin ont des caractéristiques propres: précocité des manifestations, en partie liée à l’intolérance sociale aux comportements féminins chez le garçon, sous-groupe de sujets mal insérés à l’école, puis dans la société, et vivant de subsides sociaux même après l’intervention.

Les intersexués et les transsexuels nous apprennent que le sentiment d’appartenance à un sexe est une croyance, une construction, où les facteurs psychiques (interactions entre les parents, l’environnement et l’enfant) jouent un rôle important.

L’identité masculine et l’identité féminine découlent certes de la différence sexuelle, mais reprise et interprétée par la culture dans laquelle le sujet vit.

Tout cela nous montre que, même si des facteurs biologiques jouent un rôle, ils ne sauraient à eux seuls expliquer l’identité sexuée et l’orientation sexuelle.

Mots clés

transsexualisme identité sexuelle changement de sexe

Notes

Advertisement