Skip to content

Advertisement

  • Fertilité Après Traitement Anti-Cancéreux
  • Open Access

Cryoconservation du tissue testiculaire chez l’enfant: comment préserver la fertilité chez le jeune garçon?

AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française14:BF03035172

https://doi.org/10.1007/BF03035172

  • Reçu: 15 aôut 2004
  • Accepté: 15 septembre 2004

Resume

La prise en charge thérapeutique des cancers de l’enfant s’est considérablement améliorée depuis les trente dernières années avec un taux de survie à long terme atteignant les 70%. Cependant, l’amélioration de l’efficacité thérapeutique s’associe à une augmentation des effets indésirables. Parmi les effets morbides, la toxicité sur le tissue gonadique est la plus fréquemment rencontrée et peut entraîner une stérilité définitive à l’âge adulte.

La préservation de la fertilité de l’enfant doit être envisagée avant le début des traitements. Ainsi, chez la petite fille, la congélation et conservation du tissu ovarien s’est mise en place en France depuis quelques années. Chez le jeune garçon pubère, il est possible de proposer une autoconservation de spermatozoïdes obtenus dans un recueil après masturbation.

Cependant, chez le garçon pré pubère ou en cas d’échec au recueil de sperme, une autre stratégie de prise en charge doit être envisagée, elle implique en premier lieu le prélèvement chirurgical du tissue testiculaire avec deux options possible: i) la congélation du tissue testiculaire entier ou ii) la congélation de cellules germinales immatures et/ou de cellules germinales matures (spermatozoïdes).

L’utilisation ultérieure du tissue testiculaire immature cryoconservé pourra s’effectuer soit après maturationin vitro des cellules germinales (spermatogenèsein vitro), soit par transplantation des cellules germinales par greffe autologue voire xénogreffe. Le risque de la greffe autologue est la réintroduction de l’affection maligne chez le patient, alors que la xénogreffe élimine ce risque. Cependant, cette dernière approche soulève d’autres interrogations à la fois d’ordre éthique et biologique.

Mots clés

  • cancer de l’enfant
  • cellules germinales
  • cryoconservation
  • fertilité
  • maturation in vitro
  • transplantation

Notes

Advertisement