Skip to content

Advertisement

  • Déficit Androgénique
  • Open Access

Compromission de la masse osseuse et de la motricité chez des malades traités par blocage androgénique

  • 1Email author,
  • 1,
  • 2 et
  • 1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française14:BF03035169

https://doi.org/10.1007/BF03035169

  • Reçu: 15 juin 2004
  • Accepté: 15 aôut 2004

Resume

Le blocage androgénique thérapeutique détermine un hypogonadisme qui se reflète sur l’appareil locomoteur des malades. Nous avons essayé de vérifier ces effets sur un groupe de malades porteurs d’un cancer de la prostate et présentant une espérance de vie longue.

Trente-six malades soumis à une prostatectomie radicale (PSA moyen: 7,2±1,3 ng/ml), avaient un stade pT3 dans 24 cas et pT2c dans 12; le premier groupe a eu une radiothérapie et un blocage androgénique, et le deuxième un blocage androgénique seul après la chirurgie. Après 24–36 mois (moyenne=28,2 mois), nous avons réalisé un bilan d’extension avec scanner, scintigraphie osseuse, dosage de PSA et testostérone, et densitomètrie osseuse, un bilan identique a été répété 53,1 mois en moyenne, après le début du traitement. Le bilan d’extension n’a jamais mis en évidence de reprise de la maladie; le PSA était compris entre 0,01 et 0,4 ng/ml (moyenne: 0,11±0,96 ng/ml) et la testostérone était de 0,4 ng/ml en moyenne.

La première densitométrie révélait une ostéopénie: T score=−1,71±0,91; Ward score=−2,22±0,917; BMD (densité osseuse)=0,879±0,126. La seconde densitométrie montrait une évolution vers l’ostéoporose et une réduction significative de 6% de la BMD: T Score=−1,95 ±0,84; Ward score=−2,4±0,87; BMD=0,819±0,12.

Pendant cet intervalle de temps, 3 patients ont eu une fracture du fémur et un quatrième une fracture de deux côtes après un effort physique. Tous les patients se plaignaient d’avoir une réduction de la force physique et une très importante fatigabilité.

On peut conclure que le blocage androgénique est la cause d’une altération de la motricité et de la qualité de vie des malades traités pour un cancer de la prostate et bénéficiant d’une grande espérance de vie.

Mots clés

  • blocage androgénique
  • densitométrie osseuse
  • masse osseuse
  • ostéoporose

Advertisement