Open Access

Reperméabilisation microchirurgicale après vasectomie. Résultats et facteurs de réussite

AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française15:BF03035150

https://doi.org/10.1007/BF03035150

Reçu: 15 janvier 2005

Accepté: 15 février 2005

Resume

La reperméabilisation microchirurgicale post-vasectomie constitue un défi pour le médecin mais le succès du traitement repose sur l’expérience et l’adresse du chirurgien. La fécondité peut être souvent restaurée, épargnant ainsi le recours aux techniques de reproduction artificielles. Les procédures chirurgicales peuvent aussi être combinées avec le recueil de spermatozoïdes et la cryopréservation, permettant une utilisation pour l’injection intracytoplasmique d’un spermatozoïde (ICSI) en cas d’échec de la chirurgie. Nous rapportons les résultats de 217 procédures de vaso-vasostomie, en faisant ressortir plus particulièrement les dernières subtilités techniques ainsi que les indicateurs pronostiques.

Entre 1998 et 2002, nous avons réalisé 217 procédures de vaso-vasostomie dans le cardre d’un centre de référence. Une reperméabilisation a été obtenue dans 76,5% des cas, une grossesse spontanée est survenue chez 42% des couples après un suivi d’au moins 1 an. Les principaux facteurs déterminant l’issue de la chirurgie sont l’intervalle écoulé entre la vasectomie et la reperméabilisation ainsi que l’âge de la partenaire: la reperméabilisation a été de 89% après un intervalle de moins de 5 ans avec la survenue d’une grossesse chez 56% de ces couples. Après un intervalle de plus de 10 ans, la reperméabilisation diminue à 75% et le taux de grossesse tombe à 24%. Une dysfonction de l’épididyme, avec une mauvaise mobilité des spermatozoïdes, et une obstruction secondaire de l’épididyme sont fréquentes après un intervalle long. En outre, chez les couples dont la partenaire est âgée de plus de 35 ans, le taux de grossesse n’est que de 21%, indiquant qu’une réserve ovarienne limitée constitue un facteur important pour le résultat final.

Chez les hommes ayant un long intervalle obstructif entre la vasectomie et la reperméabilisation, une obstruction de l’épididyme peut survenir par éclatement du canal épididymaire avec une fuite secondaire du liquide épididymaire et des spermatozoïdes dans l’organe et une fibrose. Une procédure de vaso-épididymostomie est nécessaire pour traiter cette obstruction. Récemment, des subtilités techniques, telle que la technique de l’invagination, ont été introduites pour la procédure de vaso-épididymostomie, donnant des premiers résultats prometteurs. Cette technique simplifiée permet à des micro-chirurgiens moins expérimentés de réaliser cette difficile opération avec succès.

Les résultats de la reperméabilisation post-vasectomie peuvent être augmentés de façon substantielle si le chirurgien est capable de réaliser une vaso-épididymostomie lors d’une obstruction épididymaire secondaire, ce qui arrive chez environ 25% des hommes qui ont un intervalle de plus de 10 ans.

Mots clés

infécondité masculine microchirurgie reperméabilisation post-vasectomie vaso-épididymostomie

Advertisement