Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Le test post coïtal à l’heure de l’AMP

AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française15:BF03035148

https://doi.org/10.1007/BF03035148

Reçu: 15 septembre 2004

Accepté: 15 février 2005

Résumé

Ces dernières années, le développement considérable des techniques d’assistance médicale à la procréation (AMP) a modifié la prise en charge des couples infertiles, tant dans les possibilités thérapeutiques disponibles que dans l’évaluation diagnostique. Face aux taux de succès obtenus, la pratique des tests conventionnels est fréquemment mise en cause et notamment le test post coïtal (ou test de Hühner), qui fait l’objet d’opinions divergentes. Dans ce contexte, le but de cet article est de réévaluer l’intérêt du test post coïtal et de préciser son influence éventuelle dans la stratégie de prise en charge en Assistance Médicale à la Procréation des couples infertiles. Certaines situations clinico-biologiques justifient la pratique du test dans cette perspective de prise en charge, notamment pour diagnostiquer une infertilité d’origine cervicale, explorer une infertilité inexpliquée et mettre en évidence une pathologie du mouvement des spermatozoïdes

Mots-clés

test post coïtaltest de Hühnermucus cervicalAMPinfertilité inexpliquéedyskinésie flagellaire

Advertisement