Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Marqueurs du tractus génital et activités glycosidasiques séminales

  • Jacques Gonzalès1,
  • Saïd Ben Ayed2,
  • Bernard Maguy2 et
  • François Percheron2
Andrologie19911:BF03035078

https://doi.org/10.1007/BF03035078

Publication: 1 juin 1991

Resume

La liquéfaction du sperme correspond à une protéolyse touchant notamment des glycoprotéines et pourrait également s’accompagner d’une lyse au niveau des branchements glycaniques impliquant l’action de glycosidases. Parmi elles, l’α-1-4 glucosidase a été plus particulièrement étudiée. Elle constitue un bon marqueur épididymaire, mais son rôle dans la liquéfaction n’est pas établie. Le but de ce travail est de doser d’autres glycosidases séminales: la β-D-mannosidase, l’α-L-fucosidase et la N-acétyl-β-D-glucosaminidase. Ces glycosidases provenant du tractus génital, nous avons cherché si elles pouvaient servir de marqueurs. Il ne semble pas exister de corrélation entre les activités de ces trois enzymes et le nombre de spermatozoïdes. Même en cas d’azoospermie, les activités enzymatiques sont toujours mises en évidence. Une série de 32 éjaculats provenant de sujets dont l’azoospermie relevait d’étiologie secrétoire ou excrétoire a fait l’objet de cette analyse. Les différences observées portent à la fois sur l’activité enzymatique totale (l’activité β-MAN est significativement diminuée) et sur les proportions relatives des différentes formes enzymatiques, et ce, en fonction de l’étiologie de l’azoospermie.

Mots-cles

Plasma séminal humainGlycosidasesα-L-fucosidaseβ-D-mannosidaseN-acétylβ-D-glucosaminidaseAzoospermie

Advertisement