Open Access

Facteurs paternels influençant le développement embryonnaire

  • J. Parinaud1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française7:BF03034935

https://doi.org/10.1007/BF03034935

Resume

L'influence des facteurs spermatiques sur le développement embryonnaire dans l'espèce humaine a été démontré par la constatation d'une moindre qualité des embryons obtenus en Fécondation In Vitro en cas d'infertilité masculine par rapport aux stérilités tubaires. Les facteurs potentiellement impliqués sont multiples. C'est ainsi que le centrosome du zygote, centre organisateur des microtubules et jouant ainsi un rôle essentiel dans les mitoses, est exclusivement d'origine spermatique et certains échecs de FIV ont pu être reliés à des anomalies du centrosome spermatique. Un facteur cytosolique du spermatozoïde, l'oscilline, est responsable de l'activation ovocytaire post fécondation et pourrait être impliqué dans les retards de clivage constatés dans les anomalies du sperme. Les anomalies chromosomiques constatées dans certaines oligospermies sévères pourraient être responsables d'arrêts de développement embryonnaire. Enfin, les phénomènes d'empreintes génomiques, se produisant lors de la spermatogénèse, pourraient être imparfaits dans les dysfonctionnements testiculaires ce qui conduirait à l'obtention d'embryons ayant des capacités de développement réduites. Toutefois, l'absence d'influence de facteurs spermatiques sur les résultats de l'ICSI tend à montrer que cette technique contourne le problème rencontré en FIV. Dans ces conditions, le facteur le plus probablement impliqué semble être l'activation ovocytaire.

Mots clés

spermatozoïde embryon centrosome oscilline génétique

Advertisement