Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Le diagnostic du déficit androgénique lié à l’âge

  • Nelly Mortiniera1,
  • Florence Schleich1 et
  • Jean -Jacques Legros1Email author
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française14:259

https://doi.org/10.1007/BF03034913

Reçu: 15 janvier 2004

Accepté: 15 janvier 2004

Resume

Chez les hommes âgés, il existe une décroissance progressive du taux de testostérone.

Après 50 ans, la chute de ce taux est beaucoup plus marquée et peut entraîner une variété de signes cliniques incluant une déficience sexuelle, une baisse de la force musculaire, une anémie, des symptômes dépressifs.

Dans plusieurs cas, il reste à démontrer que ces symptômes sont la conséquence du déficit androgénique. Sous traitement substitutif, ces symptômes peuvent régresser. Il existe une augmentation progressive de la SHBG (Sex Hormone Binding Globulin) avec l’âge. Le diagnostic de déficit androgénique nécessite de prendre en compte la forme bioactive de la testostérone (c’est-à-dire testostérone libre+testostérone liée à l’albumine). De nombreux tests ont été réalisés pour détecter la déficience androgénique. La plupart de ces tests ont une bonne sensibilité mais une faible spécificité; ceci est dû à l’interférence de la dépression indépendamment des androgènes et du niveau de qualité de vie.

Mots clés

hommes âgés (plus de 50 ans)diminution de la testostéronesymptomatologie variéétests de détection faible spécificité

Notes

Advertisement