Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Analyse morphométrique semi quantitative de l’histologie testiculaire au cours du vieillissement

  • Lucia Bicchieray1Email author,
  • Imen Ben Ftima1,
  • Martine Albert1,
  • Marianne Bergere1,
  • Olivier Cussenot3,
  • Nicole Parseghian1,
  • Mbarka Dakouane1 et
  • Jacqueline Selva1
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française13:BF03034883

https://doi.org/10.1007/BF03034883

Resume

Les analyses macroscopiques, histologiques et morphomètriques du tissue testiculaire, effectuées sur des sujets âgés de 53 à 102 ans et ayant fait don de leur corps au Centre des Saints-Pères, montrent une grande variabilité individuelle, avec de très sévères altérations de la spermatogenèse dès 65 ans ou au contraire une spermatogenèse conservée jusqu’à l’âge de 95 ans. Les anomalies morphologiques détectées au niveau du testicule se manifestent principalement par une diminution du nombre des cellules de Sertoli et des cellules germinales, et par une augmentation de l’épaisseur de la membrane propre. Les cellules de Leydig s’hypertrophient avec l’âge, mais peuvent disparaître chez les sujets les plus âgés. Néanmoins, 19 des 39 sujets âgés de plus de 60 ans avaient une spermatogenèse complète et des spermatozoïdes présents dans certains tubes. Deux questions restent posées, celle des bases (génétiques et/ou environnementales) de cette variabilité individuelle et celle des accidents génétiques qui peuvent survenir au cours des méioses de ces hommes très âgés.

Mots clés

testiculecellules germinalesmembrane propreépithélium séminifèreâge

Advertisement