Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Apoptose dans le sperme éjaculé: Revue

  • Guillaume Martin1,
  • Odile Sabido2,
  • Jean Louis Laurent1 et
  • Rachel Levy1Email author
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française13:BF03034875

https://doi.org/10.1007/BF03034875

Resume

La mort cellulaire programmée consiste en l’élimination active et régulée de cellules parfaitement identifiées, débutant pendant l’embryogenèse et se poursuivant durant la vie adulte. L’apoptose est une forme particulière de mort cellulaire programmée qui comporte des caractéristiques morphologiques et biochimiques spécifiques. L’un des rôles majeurs de l’apoptose dans les cellules somatiques est d’assurer l’élimination des cellules dangereuses, (cellules anormales, lésées et non réparables ou devenues inutiles), et de maintenir l’homéostasie au sein des tissus et organes.

La présence d’apoptose dans les spermatozoïdes éjaculés reste extrêmement controversée. La microscopie électronique a permis d’observer des spermatozoïdes présentant les caractéristiques de cellules somatiques apoptotiques dans l’éjaculat de sujets fertiles et infertiles. Cependant, il s’agit d’une technique lourde, permettant l’analyse d’un nombre limité de spermatozoïdes. De nombreux travaux soulignent l’impact de la fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes éjaculés en AMP, sans que cette fragmentation soit reliée de façon certaine au processus apoptotique. De nouvelles techniques explorant d’autres étapes de l’apoptose, développées sur cellules somatiques, pourraient se révéler d’un intérêt majeur. Les origines et fonctions possibles de cette apoptose dans un sperme normal et en cas de pathologie seront discutées.

Mots clés

apoptosefragmentation de l’ADNspermatozoïde

Advertisement