Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Impact du délai diagnostique sur la survie du cancer du testicule

  • Eric Huyghe1Email author,
  • Mehdi Khedis2,
  • Nicolas Doumerc2,
  • Pierre Labarthe2,
  • Matthieu Thoulouzan2,
  • Michel Soulie2,
  • Jean Marc Bachaud3,
  • Christine Chevreau3 et
  • Patrick Thonneau1
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française16:BF03034861

https://doi.org/10.1007/BF03034861

Reçu: 15 juin 2006

Accepté: 15 juillet 2006

Résumé

Objectifs

Le cancer du testicule est le premier cancer de l’adulte jeune et son incidence augmente dans la quasi-totalité des pays industrialisés. Le taux de survie après cancer du testicule est de 95%, tous stades confondus, cependant un groupe de patients à mauvais pronostic continue à échapper aux thérapeutiques. Le délai diagnostique est défini comme le temps en mois entre la perception du premier symptôme de cancer du testicule par le patient et le diagnostic par le médecin de la maladie. L’objectif de cette étude est de déterminer si le délai diagnostique a une valuer pronostique, en particulier s’il est corrélé avec le stade de la maladie et la survie.

Matériel et méthodes

Le délai diagnostique a été étudié chez 542 patients ayant eu un diagnostic de cancer du testicule entre 1983 et 2002 dans la région Midi-Pyrénées. L’information concernant la maladie et les traitements contenus dans les dossiers médicaux a été colligée sur un document synthétique. Le délai diagnostique a été corrélé avec les paramètres pronostiques, dont le stade et la survie.

Résultats

Le délai diagnostique était de 3,7±5,1 mois et était plus long pour les séminomes (4,9±6,1 mois) que pour les tumeurs germinales non séminomateuses (TGNS) (2,8±4,0 mois). La durée du délai diagnostique était corrélée avec le stade de la maladie et la survie à 5 ans, sur l’ensemble de la population et dans le groupe des TGNS, mais non dans le groupe des séminomes.

Conclusions

La précocité du diagnostic conserve une valeur pronostique (corrélation avec le stade de la maladie et le taux de survie à 5 ans). Les mesures de sensibilisation et d’information du cancer du testicule sont donc à considérer.

Mots Clés

cancer du testiculediagnosticsurviestade

Notes

Advertisement