Open Access

Lésions des organes génitaux externes par arme a feu: a propos de six observations

  • Babacar Diao1,
  • Papa Ahmed Fall1,
  • Ibrahima Bah1,
  • Cyrille Ze Ondo1,
  • Yoro Diallo1,
  • Lamine Niang1,
  • Alain Khassim Ndoye1Email author,
  • Sérigne Maguèye Gueye1,
  • Mamadou Ba1 et
  • Bay Assane Diagne1
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française16:BF03034844

https://doi.org/10.1007/BF03034844

Reçu: 15 mars 2006

Accepté: 15 avril 2006

Résumé

L’usage fréquent des armes à feu fait que tout médecin doit avoir des notions de balistique lésionnelle.

Buts

insister sur les aspects épidémiologiques, balistiques lésionnels et thérapeutiques.

Patients et Méthodes

il s’agit d’une étude rétrospective qui s’est intéressée aux dossiers de patients admis pour lésions des organes génitaux externes par armes à feu dans services d’urologie de l’Hôpital Aristide Le Dantec, de l’Hôpital Général de Grand Yoff et de L’Hôpital Principal de Dakar durant la période allant du mois de Janvier 1998 au mois de Janvier 2003.

Résultats

Les patients étaient tous de sexe masculin avec un âge moyen de 37,7 ans (22 ans à 52 ans). Dans cinq cas les lésions étaient survenues dans un cadre accidentel. Les lésions étaient: deux cas d’amputation du testicule, deux cas de plaies des corps caverneux, deux cas de lésion urétrale, un cas de plaies périnéoscrotales. Après parage des lésions, les gestes complémentaires ont été une orchidectomie (deux cas), une suture albuginéale (deux cas) et une urétrorraphie termino-terminale (deux cas). Tous les patients ont bénéficié d’une antibiothérapie et d’une sérothérapie antitétanique. Aucun cas de décès n’a été observé dans les suites immédiates. Avec un recul moyen de plus de 18 mois aucun cas de sténose urétrale ou de dysfonctionnement érectile n’était noté. Le spermogramme était normal dans les cas d’amputation du testicule.

Mots clés

lésion testicule corps caverneux urètre arme à feu

Advertisement