Open Access

La dysfonction érectile, un marqueur précoce d’atteinte cardio-vasculaire

  • Francis Dubosq1Email author,
  • Thierry Lebret1,
  • Alain Guiomard3,
  • Catherine Tainturier4 et
  • Henry Botto1
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française16:BF03034828

https://doi.org/10.1007/BF03034828

Reçu: 15 décembre 2005

Accepté: 15 décembre 2005

Resume

La dysfonction érectile (DE) atteint approximativement 100 millions d’hommes dans le monde et touche 50% des hommes âgés de 40 à 70 ans. L’atteinte vasculaire des artères péniennes en est la cause la plus commune, mais la DE, pourrait être aussi un signe révélateur de maladie cardiovasculaire (MCV).

Les arguments principaux en faveur de cette affirmation sont essentiellement épidémiologiques mais aussi physiopathologiques. En effet, le contrôle des facteurs de risque comme le tabagisme, le surpoids et l’hypertension artérielle pourrait non seulement prévenir les MCV, mais également la DE. La relation est très forte chez les patients diabétiques, pour lesquels toute DE pourrait être considérée comme élément permettant d’identifier les patients à risque de maladie cardiaque silencieuse.

D’un point de vue physiopathologique, les vaisseaux péniens de petit calibre montrent des signes d’obstruction plus tôt car ils sont plus sensibles aux modifications hémodynamiques, même mineures. De plus, il y a une corrélation significative entre la sévérité de la DE et le nombre de vaisseaux touchés chez les patients porteur d’une maladie coronaire. La dysfonction endothéliale est le dénominateur commun à ces pathologies et représente ainsi une cause majeure de DE.

Au niveau thérapeutique, des études préliminaires ont montré que les IPDE-5 réduiraient les symptômes, permettraient d’améliorer la tolérance à l’exercice, et de réduire la dysfonction endothéliale des patients ayant eu un arrêt cardiaque et en cas de diabète.

La DE pourrait ainsi dans les années à venir s’ajouter aux facteurs de risque classiques et caractériser une population à risque accru de maladie coronaire.

Mots-clés

dysfonction érectile maladie coronaire facteur de risque cardiovasculaire

Notes

Advertisement