Open Access

Infection uro-génitale masculine àChlamydia trachomatis: Vers une meilleure approche diagnostique

AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française14:BF03034796

https://doi.org/10.1007/BF03034796

Reçu: 15 février 2004

Accepté: 15 février 2004

Resume

LesChlamydia sont des bactéries intracellulaires responsables principalement d'infections sexuellement transmissibles (IST). Ces infections sont très souvent asymptomatiques et constituent un risque important de complications et de transmission. Le diagnostic direct d'une infection symptomatique àChlamydia trachomatis peut être réalisé par la mise en évidence de la bactérie vivante par culture cellulaire, de ses antigènes par immunofluorescence directe (IFD) ou par les techniques immunoenzymatiques et apparentées, de ses acides nucléiques par hybridation moléculaire ou par amplification génique. Au cours d'une infection asymptomatique, chronique ou persistante, la charge bactérienne est faible et les bactéries sont très souvent non cultivables et expriment des antigènes différents. La culture cellulaire et les techniques habituelles de mise en évidence des antigènes peuvent être négatives, ce qui implique l'utilisation des techniques de détection des acides nucléiques avec amplification associée éventuellement à un diagnostic sérologique.

L'utilisation des techniques d'amplification a considérablement amélioré le diagnostic direct des infections àChlamydia et offre, en plus, l'opportunité d'utiliser des prélèvements non invasifs (urine du premier jet, sperme) pour le déplstage des sujets asymptomatiques.

Mots clés

Chlamydia trachomatis infections uro-génitales diagnostic biologique prélèvements non invasifs amplification génique

Advertisement