Open Access

Age paternel: apport des données épidémiologiques et d'AMP

AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française14:193

https://doi.org/10.1007/BF03034794

Reçu: 15 février 2004

Accepté: 15 février 2004

Resume

Introduction

Contrairement à l'âge maternel, l'effet de l'âge paternel a rarement été analysé. Notre objectif était de falre une revue des travaux analysant l'effet de l'âge paternel sur le risque d'infertilité et sur le risque de fausse couche.

Matériel et méthodes

Seize références analysant l'effet de l'âge paternel ont été sélectionnées grâce à une recherche dans MEDLINE.

Résultats

Les recherches sur l'âge paternel ont été menées essentiellement à partir d'enquêtes épidémiologiques (13 références) et à partir de données d'AMP qui permettent de contrôler les facteurs féminins dans le cadre des FIV avec don d'ovocytes (3 références). A partir des données épidémiologiques, une augmentation des risques d'infertilité et de fausse couche a été mise en évidence chez les hommes âgés de plus de 35–40 ans après contrôle des effets de l'âge maternel. Le risque de mortalité fœtale tardive (après 20 semaines d'aménorrhées) pourrait également augmenter avec l'âge paternel. L'étude du taux de grossesses cliniques en FIV avec don d'ovocytes, conduit sur un nombre restreint d'études, n'a pas permis de mettre en évidence des conclusions homogènes.

Conclusion

Le risque d'infertilité et le risque de fausse couche augmentent chez les hommes de plus de 40 ans.

Mots clés

âge paternel fertilité fausse couche

Notes

Advertisement