Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Comment identifier le spermatozoïde vivant?

  • Nathalie Rives1Email author,
  • Louis Sibert2,
  • Sophie Mazurier1,
  • Jean-Pierre Milazo1,
  • Nathalie Mousset-Simeon1,
  • Brigitte Clavier3 et
  • Bertrand Mace1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française12:BF03034650

https://doi.org/10.1007/BF03034650

Resume

Les spermatozoïdes testiculaires ont une mobilité souvent diminuée voire nulle qui est considérablement altérée par le processus de congélation-décongélation. La difficulté, face à des spermatozoïdes immobiles, est de faire la distinction entre un spermatozoïde vivant et un spermatozoïde mort. La plupart des test de vitalité spermatique explore l’intégrité fonctionnelle et structurale de la membrane plasmique, comme les tests d’exclusion des colorants vitaux ou le test de gonflement hypo-osmotique.

La mobilité spermatique est le seul paramètre qui permet d’avoir la certitude de la vitalité spermatique. Nous avons évalué les effets de la Pentoxifylline (PTX), inhibiteur de la phosphodiestérase de l’AMPc, sur les spermatozoïdes testiculaires décongelés (n=14), afin de démontrer que ce stimulant chimique est capable d’induire ou d’augmenter leur mobilité. La PTX augmente significativement le nombre de spermatozoïdes testiculaires mobiles après décongélation dans les prélèvements de patients présentant une azoospermie sécrétoire (n=8) ou excrétoire (n=6). L’action maximale est atteinte entre 60 et 120 minutes. L’effet de la PTX sur la mobilité est supérieure lorsque les spermatozoïdes sont issus de sujets présentant une azoospermie excrétoire. L’association PTX-gradient de migration amplifie cet effet sur la mobilité dans les prélèvements d’origine excrétoire. Cet effet cumulatif n’est pas observé sur les spermatozoïdes des azoospermies sécrétoires.

Sur les 100 cycles d’ICSI réalisés à l’aide de spermatozoïdes testiculaires ou épididymaires décongelés et traités par la PTX à 3,5mM, aucune différence significative n’a été observée entre les taux de fécondation, le nombre d’embryons obtenus, transférés ou congelés ainsi que les taux de grossesse entre les cycles d’ICSI utilisant des spermatozoïdes testiculaires des azoospermies sécrétoires et ceux des azoospermies excrétoires.

Le Pentoxifylline, en induisant et augmentant la mobilité des spermatozoïdes testiculaires décongelés, facilite la sélection des spermatozoïdes vivants en vue de leur utilisation ultérieure.

Mots clés

pentoxifyllinespermatozoïdes immobilesspermatozoïdes testiculairesvitalité spermatique

Advertisement