Open Access

L’insémination intrautérine dans l’éjaculation rétrograde. Importance du pH et de l’osmolarité sur la mobilité des spermatozoïdes

  • Khémais Ben Rhouma1, 2,
  • Elyas Ben Miled1 et
  • Lassaad Zribi3
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française4:BF03034621

https://doi.org/10.1007/BF03034621

Resume

L’effet du pH et de l’osmolarité sur la mobilité des spermatozoïdes récupérés dans les urines après éjaculation rétrograde a été étudié. Le maximum de mobilité a été obtenu pour un pH compris entre 7 et 7,5 et une osmolarité comprise entre 300 et 400 m.osmoles Kg. La maîtrise de ces deux paramètres permet d’optimaliser la mobilité des spermatozoïdes et d’effectuer ainsi des inséminations intra-utérines au cours de cycles stimulés. Cinquante et un cycles d’inséminations ont été effectués sur 23 femmes. Onze grossesses ont été obtenues soit un taux de 21,5%/cycle.

Mots clés

spermatozoïdes stimulation ovarienne éjaculation rétrograde insémination intra-utérine

Advertisement