Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

L’insémination intrautérine dans l’éjaculation rétrograde. Importance du pH et de l’osmolarité sur la mobilité des spermatozoïdes

  • Khémais Ben Rhouma1, 2,
  • Elyas Ben Miled1 et
  • Lassaad Zribi3
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française4:BF03034621

https://doi.org/10.1007/BF03034621

Resume

L’effet du pH et de l’osmolarité sur la mobilité des spermatozoïdes récupérés dans les urines après éjaculation rétrograde a été étudié. Le maximum de mobilité a été obtenu pour un pH compris entre 7 et 7,5 et une osmolarité comprise entre 300 et 400 m.osmoles Kg. La maîtrise de ces deux paramètres permet d’optimaliser la mobilité des spermatozoïdes et d’effectuer ainsi des inséminations intra-utérines au cours de cycles stimulés. Cinquante et un cycles d’inséminations ont été effectués sur 23 femmes. Onze grossesses ont été obtenues soit un taux de 21,5%/cycle.

Mots clés

spermatozoïdesstimulation ovarienneéjaculation rétrogradeinsémination intra-utérine

Advertisement