Open Access

Test pharmacologique oral: Son interet dans l’impuissance a propos de 110 cas

  • Pierre Bondil1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française2:BF03034593

https://doi.org/10.1007/BF03034593

Resume

Un traitement pharmacologique oral a été systématiquement prescrit pendant un mois chez 110 impuissants non sélectionnés comme test diagnostique et thérapeutique. L’association Trazodone (75 mg/j) — Moxisylite (180 mg/j) a été utilisée avec prise complémentaire de Trazodone (25 mg) et de Moxisylite (60 mg) une heure avant les rapports sexuels. Avec une morbidité minime, ce test a permis la récupération d’une activité sexuelle satisfaisante dans 28% des cas, une amélioration des seules érections spontanées dans 42% des cas. Dans 30% des cas, aucune amélioration n’a été notée. Ainsi, ce test pharmacologique oral présente 3 intérêts: a) il simplifie la démarche diagnostique et thérapeutique en éliminant un nombre non négligeable d’impuissances psychogènes modérées, b) il réduit la morbidité et le coût de l’exploration d’une impuissance en diminuant le nombre d’explorations paracliniques, c) il revalorise la place du traitement pharmacologique oral dans l’impuissance. Au total, ce test pharmacologique oral mérite d’être effectué en première intention en raison de sa simplicité, de son inocuité et son efficacité non négligeable.

Mots clés

impuissance diagnostic traitement oral Trazodone Moxisylite

Notes

Advertisement