Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Activité aromatase dans les cellules germinales mâles: quelle signification fonctionnelle?

  • S. Carreau1 et
  • J. Levallet1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française7:BF03034548

https://doi.org/10.1007/BF03034548

Resume

La capacité de la gonade mâle à convertir les androgènes en oestrogènes est bien établie: cette transformation est catalysée par l'aromatase composée d'une glycoprotéine enzymatique microsomiale, le cytochrome P450 aromatase (P450arom) et d'une réductase ubiquitaire. Dans les cellules testiculaires du rat mature, le P450arom a été immunolocalisé principalement dans les cellules de Leydig mais également dans les cellules germinales chez la souris, l'ours brun et le coq alors que chez l'homme, le porc et le cheval, l'aromatase est principalement localisée dans les cellules de Leydig. L'activité aromatase a été mesurée dans les cellules de Leydig du rat immature et mature, mais aussi dans les cellules de Sertoli: cette activité varie en fonction de l'âge. Par RT-PCR, nous avons amplifié un fragment de 289 pb du messager de l'aromatase qui présente 100% d'homologie avec la séquence de l'aromatase d'ovaire de rat, et qui est détectable non seulement dans les cellules de Leydig et de Sertoli mais aussi dans les spermatocytes pachytènes, les spermatides rondes et les spermatozoïdes testiculaires. Avec un anticorps anti-cytochrome P450arom humain nous avons démontré l'existence d'une protéine de 55 kDa dans les tubes séminifères et dans une suspension hétérogène de cellules germinales (spermatocytes pachytènes et spermatides rondes). Nous avons comparé la quantité d'ARNm du cytochrome P450arom dans les cellules germinales avec celle des cellules de Leydig et de Sertoli à l'aide de la RT-PCR quantitative. Dans les cellules de Leydig purifiées du rat âgé de 90 jours, la quantité d'ARNm codant pour l'aromatase est de 36 × 10−3 amoles/gmg d'ARN et 10 fois supérieure à celui des cellules de Sertoli. Dans les cellules germinales, le taux d'ARNm dans les spermatocytes pachytènes est de 367 × 10−3 amoles/μg d'ARN et cette valeur est 3 fois supérieure à celle des spermatides rondes; dans les spermatozoïdes ce taux est inférieur à 10−3 amoles/μg d'ARN. Après incubation avec de l'androstènedione tritiée, les activités aromatases des fractions microsomiales sont de 0,62; 0,46 et 2,96 pmoles/mg de protéine/h respectivement dans les spermatocytes, les spermatides et les spermatozoïdes (pour les cellules de Leydig cette activité est de 5 pmoles). En conclusion, nous avons démontré la présence d'une aromatase fonctionnelle dans les cellules germinales du rat mâle, la maturation du messager (comparaison taux d'ARNm et activité enzymatique) semble être progressive depuis le stade spermatocyte pachytène jusqu'au spermatozoïde ce qui est en accord avec les données rapportées chez la souris. En somme, les observations rapportées dans la littérature et nos résultats, plaident fortement en faveur d'un rôle nouveau mais encore mal connu pour les oestrogènes testiculaires dans le développement du tractus génital mâle puis la mise en place et le maintien de la spermatogenèse. Ainsi compte tenu des anomalies rencontrées dans la spermatogenèse chez des animaux déficients en récepteur aux oestrogènes et chez l'homme porteur de tumeurs testiculaires, les oestrogènes (et/ou le rapport androgènes/oestrogènes) pourraient représenter un nouveau marqueur de l'infertilité et/ou de l'hypofertilité masculine.

Mots clés

AromataseoestrogènesRT-PCRQuantificationCellules GerminalesRat

Advertisement