Skip to content

Advertisement

Open Access

Apport de l’embolisation de la varicocèle chez 51 patients infertiles

  • L. Zini1,
  • J. M. Rigot1,
  • C. Ballereau1,
  • J. L. Dehaene2,
  • L. Lemaitre1 et
  • E. Mazeman1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française11:56

https://doi.org/10.1007/BF03034510

Resume

L’objectif de cette étude a été d’analyser les modifications engendrées par la scléro-embolisation de la varicocèle sur la qualité du spermogramme de contrôle à 4 mois.

De février 93 à février 2000, 51 patients infertiles avec hypotrophie testiculaire ou oligospermie ont eu une embolisation de varicocèle. Tous ont bénéficié d’une échographie-doppler avec manoeuvre de Valsalva et d’un spermogramme. L’indication d’embolisation a été portée devant une oligo-asthéno-tératospermie ou une asymétrie testiculaire supérieure à 2 ml. Tous les patients ont été revus quatre mois plus tard avec un spermogramme.

Après embolisation, on a constaté la disparition clinique de la varicocèle dans 94% des cas (48 patients). La varicocèle persistait cliniquement ou échographiquement dans 2 cas. Dans 2% des cas (1 patient), il n’a pas été possible de cathétériser la veine spermatique gauche. L’évolution du spermogramme (valeurs moyennes) est la suivante: Sur un total de 50 patients ayant eu une embolisation, la numération de spermatozoïdes est passée de 19,6.106/ml à 26,7.106/ml. Sur la population des 36 patients présentant une oligospermie ou une azoospermie (<20.106/ml) la numération est passée de 3.106/ml avant embolisation à 14,6.106/ml après embolisation. Pour le sous-groupe de 22 patients présentant une oligospermie entre 1.106et 20.106/ml la numération est passée de 5,32.106/ml à 22,32.106/ml (p<0.01); pour le sous-groupe de patients présentant une oligospermie sévère (0<spz<1.106/ml) la numération est passée de 0,188.106/ml à 3,5.106/ml (p<0.01). Un des 4 patients présentant une azoospermie en pré-embolisation a eu une amélioration du spermogramme.

En conclusion, dans cette population d’hommes infertiles porteurs d’une varicocèle avec hypotrophie testiculaire, la scléro-embolisation permet d’améliorer l’oligospermie. Elle permet ainsi de proposer des inséminations intra-utérines ou des FIV en lieu et place de l’ICSI.

Mots clés

Infertilitévaricocèlescléro-embolisationspermogramme

Notes

Advertisement