Open Access

L’irradiation des spermatozoïdes au Laser HeNe à faible énergie chez la souris et chez l’homme

AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française10:BF03034498

https://doi.org/10.1007/BF03034498

Résumé

L’irradiation de lignées somatiques diverses, de spermatozoïdes et des cellules embryonnaires au laser HeNe de faible énergie (LFE) agirait sur des aspects divers de leur métabolisme cellulaire. Cette action porterait notamment sur l’activité proliferative et respiratoire, ainsi que la synthèse de l’ATP ou l’afflux intracellulaire de Ca2+. Le but de ce travail est d’examiner les effets de l’irradiation au LFE: 1) sur le pouvoir fécondant in vitro des spermatozoïdes de souris en fécondation in vitro (FIV) et 2) sur le pouvoir fusiogénique des spermatozoïdes humains dans l’épreuve du hamster (Sperm-zona free hamster egg penetration assay, SPA). Dans le système de FIV, des ovocytes de souris ont été incubés pendant 24 heures avec des spermatozoïdes épididymaires homologues irradiés ou non. L’irradiation a accru le pourcentage des œufs fécondésin vitro ainsi que le taux du Ca2+ intracellulaire impliquant ainsi l’activation du transport mitochondrial du Ca2+ et la génération de molécules d’H2O2. Dans l’épreuve de fusiogénicité, des ovocytes dépellucidés de hamster ont été incubés pendant trois heures avec des spermatozoïdes irradiés ou non de 43 hommes investigués pour infécondité. Dans 16 cas de faible fusiogénicité sans irradiation, l’irradiation a augmenté le pourcentage de fusion des spermatozoïdes avec les ovocytes de hamster. Dans 27 cas de fusiogénicité normale, l’irradiation n’a eu aucun effet significatif. Ainsi, si cette irradiation est bénéfique chez la souris en FIV, cet effet bénéfique ne se manifeste chez l’homme en SPA que sur les spermatozoïdes déficients.

Mots Clés

Spermatozoïdes humains/de souris Laser He−Ne FIV murine Ca2+ intracellulaire Epreuve du Hamster

Notes

Advertisement