Open Access

Maladie de La Peyronie: Retentissement psycho-sexuel

  • M. Belicar1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française8:BF03034478

https://doi.org/10.1007/BF03034478

Resume

Le retentissement psychologique de la maladie de la Peyronie est variable mais quasiconstant.

Les troubles sexuels qui en résultent, notament les dysérections, peuven être d’origines psychopathologiques diverses. Ils représentent parfois un problème diagnostique et peuvent relever d’une thérapeutique spécifique.

Lorsqu’existe un fort contingent dépressif ou dysmorphophobique, une prise en charge multidisciplinaire, organique et psychologique sera particulièrement utile. Elle permettra une meilleure appréciation de la demande du couple et une meilleure sélection des patients pour la chirurgie.

Mots-clés

Maladie de La Peyronie dysfonctions sexuelles nosophobie dysmorphophobie

Advertisement