Open Access

Devant une azoospermie ou une oligozoospermie extrême: ICSI ou IAD?

  • J. F. Guerin1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française6:BF03034464

https://doi.org/10.1007/BF03034464

Resume

La micro-injection intra-cytoplasmique (ICSI) permet d'obtenir des embryons évolutifs même en cas d'oligozoospermie extrême: elle doit donc être proposée aux couples avant le recours à l'insémination artificielle avec sperme de donneur (IAD). Les azoospermies posent des problèmes spécifiques, en particulier en cas d'altération profonde de la spermatogenèse, avec persistance de celle-ci dans quelques tubes séminifères seulement. Le risque d'échec de la tentative d'ICSI, dû à l'impossibilité de récupérer des spermatozoïdes dans les biopsies, est élevé. L'IAD constitue alors une solution beaucoup moins lourde. Dans tous les cas, l'avis du couple apparaît primordial.

Mots clés

ICSIIADoligozoospermieazoospermie

Advertisement