Open Access

Androgènes et sexualité masculine

  • A. Hafidi1 et
  • M. H. Gharbi1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française6:BF03034459

https://doi.org/10.1007/BF03034459

Resume

La testostérone (T) est indispensable au maintien de la fonction sexuelle chez l'homme. Elle agit sur toutes les composantes de l'acte sexuel: libido, érection et éjaculation. Au niveau de l'érection, seules les érections spontanées nocturnes sont androgénodépendantes à l'inverse de celles provoquées par fantasmes ou par stimulation visuelle.

C'est essentiellement sous forme de dihydrotestostérone (DHT) que l'hormone mâle semble exercer ses actions aussi bien au niveau central que périphérique. Une intervention au niveau cérébral des estrogènes (E) produits localement ne peut cependant pas être formellement écartée.

Les concentrations de T requises pour le rétablissement de la fonction sexuelle en cas d'hypogonadisme sont proches de la limite inférieure des valeurs normales. le seuil supérieur d'action de la T sur la sexualité-s'il existe- se situerait à des niveaux supraphysiologiques.

L'androgénothérapie des dysfonctionnements sexuels est en pleine évolution. De nouveaux produits plus performants et de nouvelles voies d'administration moins astreignantes et plus physiologiques sont en cours d'évaluation. De plus l'affinement de l'exploration des androgènes plasmatiques associé à une meilleure compréhension des effets secondaires de la thérapeutique androgénique laissent espérer l'obtention dans un proche avenir d'un consensus autour de l'élargissement du champ d'indications de l'androgénothérapie.

Mots clés

Androgènes intérêt sexuel érection éjaculation prostate risque cardiovasculaire

Advertisement