Open Access

Composition lipidique membranaire durant la préparation de spermatozoïdes à la fécondation

  • S Hamamah1,
  • G Grizard2,
  • M Lanson3,
  • B Sion2,
  • P Barrière4 et
  • D Royère1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française6:BF03034441

https://doi.org/10.1007/BF03034441

Resume

Il existe des différences dans la composition lipidique des membranes plasmique, acrosomique, nucléaire et mitochondriale des spermatozoïdes. Les principaux phospholipides membranaires sont la phosphatidylcholine, la phosphatidyl éthanolamine et la sphingomyéline. La membrane plasmique du spermatozoïde est également riche en acides gras polyinsaturés (AGPI) fixés aux phospholipides. On y observe des dérivés comme C182 n−6, C204 n−6 et des teneurs importantes en acide docosahéxaenoïque (C226 n6).

La quantité de lipides membranaires du sperme humain varie considérablement d'un sujet à l'autre. Ces variations cependant, pourront influencer certaines propriétés fonctionnelles du spermatozoïde telle que la capacitation, la réaction acrosomique et l'expression fusiogène des membranes.

La composition lipidique membranaire peut être altérée au cours de la congélation-décongélation du sperme. Une diminution significative des phospholipides et des AGPI, en particulier l'acide docosahéxaenoïque et l'acide arachidonique, a été observée. Le changement le plus important constaté dans l'architecture lipidique membranaire du sperme congelé-décongelé est une translocation du diphosphatidylglycérol (cardiolipide) du feuillet interne vers le feuillet externe. Un tel changement pourrait avoir un effet délétère sur la réaction acrosomique du spermatozoïde.

Le sperme humain a un rapport molaire cholestérol/phospholipides ≤1.0 et celui-ci décroît par perte du cholestérol pendant la capacitation. Outre la diminution du cholestérol, la méthylation des phospholipides intervient dans les modifications de la fluidité et sur la maturation des récepteurs de la membrane plasmique du spermatozoïde.

Mots clés

spermatozoïde lipides membrane plasmique capacitation

Advertisement