Open Access

Contribution de la testostérone biodisponible aux explorations hormonales pour le diagnostic de l’andropause

  • Gilles Brisson1,
  • Louis Philippe Duval1, 2Email author et
  • Bruno de Lignières3
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française13:105

https://doi.org/10.1007/BF03034422

Resume

La mesure de la testostérone biodisponible (TB) est considérée comme le critère analytique essentiel au diagnostic de l’hypogonadisme masculin mais les valeurs de référence diffèrent sensiblement d’un auteur à l’autre et il n’existe pas encore de consensus sur celles qui définissent une hypoandrogénie liée à l’âge. Nous avons établi nos propres valeurs seuils définies comme les valeurs minimales mesurées au sein d’une population d’hommes de 40–49 ans cliniquement normogonadiques, soit 8 nmol/l pour la testostéronémie totale et 3,5 nmol/l pour la TB. En appliquant ces critères à un groupe de 87 hommes présentant des symptômes cliniques de déficit androgénique, ceux pouvant être classés comme biologiquement hypoandrogéniques et candidats à une androgénothérapie n’étaient que 14% en fonction de la testostéronémie totale, mais 60% en fonction de la TB. La corrélation inverse entre TB et SHBG pour un taux de testostérone totale défini a été retrouvée quel que soit le niveau de la testostéronémie. La mesure de la SHBG constitue une aide précieuse pour le diagnostic d’hypoandrogénie dans une population d’hommes âgés mais ne peut se substituer à une mesure directe de la TB pour un diagnostic individuel.

Mots Clés

testostéronémie testostérone biodisponible SHBG hypoandrogénie liée à l’âge andropause

Advertisement