Open Access

Localisation aberrante de la connexine 43 dans le cancer du testicule

  • C. Roger1,
  • B. Mograbi1,
  • D. Chevallier1,
  • J. Michiels2,
  • D. Segretain1,
  • G. Pointis1 et
  • P. Fénichel1
Andrologie200111:BF03034395

https://doi.org/10.1007/BF03034395

Publication: 1 juin 2001

Résumé

La communication intercellulaire via les jonctions gap (GJIC, pour «Gap Jonction Intercellular Communication») est un mode ubiquitaire de dialogue entre les cellules. Il participe au contrôle de la prolifération cellulaire. Des troubles de l’expression des connexines (Cx), les protéines transmembranaires constitutives de ces canaux intercellulaires, ont souvent été associés au phénotype malin. Dans le tube séminifère, la Cx43 est exprimée majoritairement par les cellules de Sertoli et les cellules germinales basales. L’expression de la Cx43 a été étudiée dans une série de 4 cancers du testicule comprenant une prolifération séminomateuse exclusive, à un stade T1-2 N0 M0. Les transcrits et la protéine analysés par RT-PCR et Western blot, ont été retrouvés dans tous les cas, à la taille attendue. La protéine étudiée par immunofluorescence indirecte était délocalisée au sein du cytoplasme, non exprimée à la membrane, excluant sa participation à une éventuelle GJIC. La signification de cette localisation aberrante de la Cx43 est discutée dans le cadre des relations GJIC/tumorigenèse.

Mots clés

cancer testiculaire séminome communication jonctionnelle intercellulaire par gap suppresseur tumoral connexine 43

Notes

Advertisement