Open Access

Mise au point Estrogènes et reproduction chez le mâle

AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française10:141

https://doi.org/10.1007/BF03034365

Resume

L’aromatase est l’enzyme terminale qui catalyse irréversiblement la transformation des androgènes en estrogènes. Outre les cellules somatiques du testicule, la mise en évidence d’une source supplémentaire d’estrogènes dans les cellules germinales, associée à la présence de récepteurs spécifiques (ERα et ERβ), plaide fortement en faveur d’un rôle physiologique pour ces hormones femelles dans la régulation des fonctions testiculaires chez certains mammifères. De fait chez la souris et chez l’homme, une déficience en aromatase est mise en cause en particulier dans les anomalies osseuses souvent associées à une stérilité. En conséquence, la régulation des fonctions testiculaires fait non seulement intervenir les gonadotrophines et les androgènes mais l’estradiol (ou le rapport androgène/ estrogène) semble de plus en plus concerné, en agissant soit directement soit par l’intermédiaire des cellules somatiques, dans la production et la maturation du spermatozoïde.

Mots clés

Estrogènes spermatogenèse récepteurs estrogènes aromatase fertilité homme

Advertisement