Open Access

Le chimiotactisme des spermatozoïdes a-t-il un rôle dans la fécondation?

AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française10:BF03034364

https://doi.org/10.1007/BF03034364

Résumé

Le chimiotactisme des spermatozoïdes par le fluide folliculaire a été établi par différents moyens en ce qui concerne les spermatozoïdes de l’homme et de la souris. Seule une petite fraction d’une population donnée de spermatozoïdes (en moyenne environ 10%) présente une sensibilité chimiotactique, et cette fraction constitue les spermatozoïdes capacités. La sensibilité chimiotactique et l’état capacité sont tous les deux transitoires (avec une durée de vie de 50 minutes à 4 heures) et ne surviennent qu’une seule fois dans la vie d’un spermatozoïde. On a proposé comme rôle au chimiotactisme des spermatozoïdes chez les mammifères (du moins chez l’homme) le recrutement sélectif de spermatozoïdes capacités pour la fécondation de l’ovocyte; le rôle du remplacement continu des spermatozoïdes sensibles au chimiotactisme/capacités serait de prolonger la durée de temps pendant laquelle des spermatozoïdes capacités seraient disponibles dans le tractus génital féminin. Les substances chimio-attractives des spermatozoïdes n’ont pas été identifiées mais elles semblent être des peptides thermo-stables. La localisationin vivo du chimiotactisme des spermatozoïdes est inconnue; de nombreuses localisations potentielles sont discutées dans cet article.

Mots clés

chimiotactisme capacitation chimiokinésie fécondation mobilité des spermatozoïdes appareil reproducteur féminin

Advertisement