Open Access

Traitement d'une érection prolongée pharmacologique

  • Pierre Bondil1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française4:BF03034323

https://doi.org/10.1007/BF03034323

Resume

Définie par une érection persistante de 4 heures après l'injection intracaverneuse d'une drogue érectogène, l'érection prolongée pharmacologique (EPP) est la complication la plus fréquente de ce traitement de l'impuissance. La survenue d'une ischémie aigue des corps caverneux, quoique très inconstante, constitue le risque majeur de cette érection priapique. Pour éviter tout risque de destruction des tissus érectiles, l'érection bloquée doit être traitée avant la 4ème heure. L'indication des diverses méthodes médicales (“petits moyens”, ponction caverneuse décompressive, détumescence pharmacologique orale ou intracaverneuse) dépend de la durée de l'EPP et/ou, de son caractère douloureux ou non. A condition d'être fait tôt, le traitement médical est efficace dans la très grande majorité des cas. La chirurgie ne concerne que ses rares échecs. Actuellement, la prévention de l'EPP est possible grâce à une meilleure information des patients et des médecins utilisant les injections intracaverneuses, ainsi que l'emploi récent de drogues moins dangereuses.

Mots clés

Priapisme traitement injection intracaverneuse complications impuissance

Advertisement