Open Access

Ejaculation provoquée chez le paraplégique

  • Guy Egon1,
  • Jean-Luc Isambert1,
  • Paul Filipetti1 et
  • Paul Colombel1
Andrologie19944:BF03034281

https://doi.org/10.1007/BF03034281

Publication: 1 juin 1994

Resume

90% des blessés médullaires n’obtiennent pas d’éjaculation lors des rapports sexuels, ou lors de masturbation. De 1987 à 1993, 52 patients ont été traités par vibromassage, 21 par électrostimulation et 4 par Physostigmine. Le taux global de succès lors du vibromassage est de 65% et de 83% si on considère seulement les patients avec syndrome sous-lésionnel au moins dès D11. Seize patients sur les 21 traités par électrostimulation obtiennent une éjaculation. Onze éjaculations ont été rétrogrades sur les 30 effectuées. Le volume et la qualité du sperme sont très inférieurs à ce qui a été obtenu par vibromassage. Deux des 4 patients qui ont eu un traitement à la physostigmine, ont obtenu une éjaculation. L’éjaculation par vibromassage est la technique la plus simple, et elle doit être proposée en première intention. L’électrostimulation intra-rectale proposée en cas d’échec du vibro-massage permet presque toujours d’obtenir du sperme, si un nombre suffisant de fibres sympathiques dorso-lombaires sont conservées.

Mots-clés

paraplégie éjaculation procréation fertilité vibro-éjaculation électro-éjaculation

Advertisement