Open Access

Physiopathologie des troubles de l’érection chez l’homme paraplégique

  • François Giuliano1,
  • Olivier Rampin2,
  • Pascal Blanchet1,
  • Gérard Benoit1 et
  • Alain Jardin1
Andrologie19944:129

https://doi.org/10.1007/BF03034277

Publication: 1 juin 1994

Resume

Les mécanismes périphériques de l’érection sont dépendants d’un contrôle nerveux complexe mettant en jeu des voies nerveuses périphériques, des boucles réflexes médullaires et des structures nerveuses supramédullaires. Les lésions médullaires modifient tout ou partie de ces contrôles. Selon la nature réflexe ou psychogénique de l’érection, la lésion médullaire n’a pas les mêmes conséquences. Les érections réflexes persistent après des lésions médullaires suprasacrées. Après des lésions au dessous du niveau thoracolombaire, la possibilité de tumescences psychogènes est conservée. Les hypothèses qui expliquent ces différences sont présentées. Elles s’appuient sur des données expérimentales obtenues chez l’animal, et également sur des observations cliniques. Le développement récent de modèles animaux et la meilleure connaissance du rôle du système nerveux dans l’érection par l’étude des voies nerveuses et des neuromédiateurs qu’elles libèrent permet une approche plus analytique des phénomènes et la recherche de mécanismes de compensation en cas de lésions médullaires.

Mots clés

Pénis érection paraplégie moelle épinière psychogène réflexogène

Advertisement