Skip to content

Advertisement

You're viewing the new version of our site. Please leave us feedback.

Learn more

Basic and Clinical Andrology

Open Access

Succes des auto-injections intra-caverneuses de Prostaglandine E1 dans des cas d’impuissance par dysfonction veino-occlusive rebelles a la Papaverine

  • A. Lemaire1,
  • J. Buvat1,
  • G. Marcolin1 et
  • M. Buvat-Herbaut1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française1:BF03034272

https://doi.org/10.1007/BF03034272

Résumé

on considère généralement que l’impuissance par dysfonction veino-occlusive ne répond pas au traitement par auto-injections intra-caverneuses. Dans la mesure où la Prostaglandine E1 (PGE1) est récemment apparue plus puissante que la Papavérine, nous l’avons testée chez 26 impuissants présentant ce problème. Tous avaient une pléthysmographie nocturne avec rigidométrie anormale, une réponse non rigide à l’injection intra-caverneuse (IC) de 80 mg de Papavérine, et une pharmaco-cavernométric anormale (débit de maintien de l’érection > 30 ml/mn après 80 mg de papavérine). Lorsqu’ils ont été testés avec 20 μg de PGE1 et observés pendant 30 minutes dans notre centre, 16 des 26 sujets installèrent une rigidité paraissant compatible avec la pénétration. Dans plusieurs cas supplémentaires, une rigidité partielle ou complète apparut après qu’ils aient quitté le centre. Les sujets qui ne présentèrent pas de rigidité furent testés de nouveau avec des doses plus élevées. Finalement, 19 sujets présentèrent une rigidité paraissant compatible avec la pénétration dans les deux heures suivant une IC de 20 à 60 μg de PGE1. Sept de ces sujets essayèrent des auto-IC de 20 à 60 μg de PGE1. Le traitement échoua dans deux cas mais les cinq autres furent capables d’avoir des rapports après chaque injection, dont deux avec rigidité complète. Jusqu’à maintenant ils ont fait environ 250 injections de PGE1 et le recul maximum est de 18 mois. Il n’a pas été observé de complications, ceci incluant l’absence de priapisme et nodule fibreux. La Prostaglandine E1 élargit manifestement les possibilités du traitement par auto-injections. C’est le premier traitement médical efficace dans des cas de dysfonctions veino-occlusives sévères, et en tous cas le plus puissant.

Advertisement