Open Access

Apport de la Prostaglandine E1 dans l’exploration et le traitement de l’impuissance: A propos de 980 cas dont 510 traites par auto-injections

  • Walter Stackl1,
  • Rudolf Hasun1 et
  • Clemens Hammer1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française1:BF03034267

https://doi.org/10.1007/BF03034267

Resume

Depuis 1982, de nombreuses substances ont été utilisées en injections intracaverneuses pour induire l’érection. Du fait que les composés de première génération (phenoxybenzamine, papavérine) indulsaient des effets indésirables sevères, incluant priapisme et fibrose du pénis, il était capital de trouver un composé qui soit à la fois sans danger et efficace pour les injections intracaverneuses. Dans notre sene de 980 patients avec impuissance ayant reçu une injection intracaverneuse de prostaglandine E1, 70% ont présenté une érection durant plus de 30 mn. Les effets indésirables ont été minimes. Cinq cent dix patients sont entrés dans un programme d’auto-injections. Tous ces hommes furent capables d’avoir des rapports, et ne présentèrent aucun effet indésirable important. La prostaglandine E1 est efficace, sans risque important, et préférable à toutes les autres drogues actuellement utilisées pour les injections intracaverneuses.

Mots clés

Impuissance Prostaglandine E1 Injections intracaverneuses

Advertisement