Open Access

La prostaglandine E1: Donnees physiologiques et pharmacologiques

  • Michel Etcheverry1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française1:BF03034266

https://doi.org/10.1007/BF03034266

Resume

Les PROSTAGLANDINES ont été découvertes en 1930. Elles dérivent de l’acide prostanoïque et sont présentes dans la prostate et les vésicules séminales. Elles sont produites à partir des membranes cellulaires de tous les tissus, par action de la cyclo-oxygénase sur l’acide arachidonique. Leur durée de vie est inférieure à 6 minutes. La PGE1 ou ALPROSTADIL (PROSTINE VR® — Upjohn) a un effet vaso-dilatateur très puissant sur les artères caverneuses et le tissu érectile: c’est un antagoniste des récepteurs adrénergiques. Elle est métabolisée dans le foie, le rein et le poumon, et détruite par la 15 OH PROSTAGLANDINE DESHYDROGE NASE. Le premier essai en clinique humaine dans l’impuissance organique a été rapporté par ISHII en 1986.

Mots clés

Prostaglandine E1 Physiologie Pharmacologie

Advertisement